Projet de prochaine publication de l’ « Histoire veritable de la vie de Jean de Labadie », éditée par Nicolas Fornerod dans le cadre d’un projet dirigé par Maria-Cristina Pitassi (Institut d’Histoire de la Réformation, Genève) et financé par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique.

Read more ...

Qui fut Jean de Labadie (1610-1674) ? S’il n’avait pas existé, il pourrait être la fiction idéale du migrateur moderne, venu du centre de la catholicité pour parvenir jusqu’à la nouvelle terre promise américaine. Mais il a existé, et il a écrit une œuvre immense, interrogée dans cet ouvrage.

Ecclésiastique gyrovague, tour à tour jésuite, janséniste, calviniste, piétiste, « millénariste » et finalement « labadiste », Jean de Labadie a retenu l’attention de deux grands interprètes du phénomène religieux à l’époque moderne, Leszek Kolakowski et Michel de Certeau. Aussi fameuses soient ces études fondatrices qui représentent le point de départ de toute recherche sur Labadie, force est de constater qu’elles n’ont guère stimulé l’éveil d’une production critique désireuse de s’intéresser en profondeur à cette figure complexe et à son œuvre pléthorique et protéiforme. Seule exception significative, la biographie richement documentée que Trevor J. Saxby a consacrée à Labadie et aux « labadistes » en 1987 et qui constitue un apport décisif pour tout ce qui regarde la connaissance de la vie et de l’itinéraire de cet homme de Dieu insaisissable et de son groupe de fidèles. Dans l’ensemble, le discours critique s’est toutefois intéressé de manière privilégiée à l’itinéraire exceptionnel de Labadie à travers les grands courants religieux de son temps et l’espace. Il convient aujourd’hui de s’intéresser de manière plus approfondie à la monumentale production textuelle labadienne qui demeure encore largement à redécouvrir. Daniel Vidal a récemment emprunté cette voie, sans renoncer pour autant à suivre de près la trame biographique. Loin de vouloir dissocier l’écriture de Labadie du cadre énonciatif spécifique qui a déterminé sa production, le travail mené au sein d’un groupe de recherche qui s’est constitué autour de Labadie eu pour objectif de relire, sinon de lire Labadie à travers des questions aussi cruciales que celles du rôle de la controverse, de la notion de vocation, du rapport à l’autorité (des Écritures, notamment) du sens des espaces et des frontières franchis, jusqu’au Nouveau Monde où n’accosteront que des « Labadistes », sans Labadie, avec en toile de fond la relation complexe qui existe entre continuité et rupture dans l’œuvre labadienne. Il s’agit en somme de voir en Labadie moins l’homme d’une errance marginale, que l’auteur d’une œuvre qui sédimente et en quelque sorte capitalise les discours de son temps tout en leur apposant la marque d’un esprit inspiré. 

 
 
 
 
 
 

Alain Cantillon, Sophie Houdard, Introduction

  • Frédérique Matonti, Kołakowski, Pomian et quelques autres. Retour vers la Pologne
  • Alain Cantillon, Blaise Pascal ou la séparation béante
  • François Trémolières, La philosophie positiviste de Leszek Kołakowski Benjamin Fabre, Le marxisme, et après?
  • Jean-Pierre Cavaillé, Leszek Kołakowski, Chrétiens sans Église: histoire paradoxale de la déconfessionnalisation et instabilités méthodologiques
  • Sophie Houdard-Dinah Ribard, Leszek Kołakowski/Jean Séguy: penser l’Église
  • Jacques Le Brun, Angelus Silesius selon Kołakowski: une interprétation
  • Pierre Antoine Fabre, Kołakowski et Michel de Certeau devant le cas Labadie
  • Xenia von Tippelskirsch, L’échec d’une prophétesse: l’exemple d’Antoinette Bourignon dans Chrétiens sans Église de Leszek Kołakowski 
 
 
 
 

{tab Italiano}

I DISSENSI RELIGIOSI NELL'EUROPA MODERNA:

COSTRUZIONI IN MOVIMENTO (LEGAMI, LINGUAGGI, OGGETTI) 

Tre incontri a Villa Vigoni, Menaggio, Italia 

26-29 novembre 2014    |    11-14 maggio 2015   |    2016

Coordinatrici del progetto: Sophie Houdard, Adelisa Malena, Xenia von Tippelskirch

Read more ...